Voici le morceau que j'ai écouté en écrivant cet article ! Vous pouvez le retrouver également dans cette playlist. 🎧

Le statut de salarié a ses contraintes et ses limites. En plus d'être enfermé dans un poste qui ne vous passionne peut-être pas, vous n'avez souvent aucun mot à dire sur les heures que vous effectuez et le salaire que vous touchez.

Pour celles et ceux qui aimeraient gagner plus tout en restant maître de leur emploi du temps, la voie de l'entreprenariat semble donc toute tracée.

Gérer sa propre entreprise ou sa start-up peut être une aventure extrêmement épanouissante, qui vous donne l'occasion de vous impliquer dans un projet qui vous tient à cœur.

Mais attention, monter sa boîte comporte des avantages et des désavantages bien différents de ce que l'on peut connaître en tant que salarié. Avant de sauter le pas, il est important de comprendre ce dans quoi vous vous embarquez.

Les hauts et les bas de la gestion d'entreprise

Gérer sa propre structure n'est pas toujours un long fleuve tranquille. Au cours de ce périple, vous risquez de connaître des moments difficiles, entre soucis financiers, désaccords avec vos proches, difficultés à trouver des clients... Mais vous bénéficierez aussi d'un emploi du temps plus flexible, d'un travail plus épanouissant et d'une certaine indépendance financière.

Cet article vous invite à découvrir les avantages et désavantages de la gestion d'entreprise, et vous livre quelques conseils pour relever les défis de l'entreprenariat.

“Monter sa boîte comporte des avantages et des désavantages bien différents de ce que l'on peut connaître en tant que salarié.”

Les avantages

Nombreux sont ceux qui se sentent l'âme d'un entrepreneur car ils aiment l'idée de devenir leur propre boss. Être à la tête d'une entreprise ou d'une start-up, c'est pouvoir travailler n'importe où et n'importe quand sans aucun plafond de salaire.

Intéressons-nous donc de plus près aux avantages...

+ Vous choisissez vos horaires de travail

La gestion du temps constitue un avantage majeur de l'entreprenariat. Dites adieu aux horaires fixes et rigides, aux congés sans solde, à la guerre entre collègues pour poser les vacances d'été... Vous êtes votre propre patron, c'est donc vous qui décidez quand vous travaillez.

Bien sûr, cette liberté doit s'accompagner d'une certaine rigueur. Si vous voulez développer votre projet, il vous faudra y consacrer du temps, beaucoup de temps. Vous finirez donc par travailler parfois plus qu'avant, voire à des heures inhabituelles pour honorer vos commandes (particulièrement dans le domaine de la distribution).

Mais ce qui compte, c'est cette liberté que vous avez vis-à-vis de vos horaires. Cette indépendance n'a pas de prix.

+ Orientations stratégiques et revenus : vous êtes seul maître à bord

Rien ne vaut la joie et la fierté de voir son projet professionnel prospérer et ses efforts porter leurs fruits.

Étape après étape, vous ressentirez toujours cette même satisfaction d'avoir atteint l'objectif que vous vous étiez vous-même fixé.

Fini la pression des audits internes et autres bilans de performances en fin de trimestre. Vous n'avez aucun compte à rendre et ne devez rien à personne. Vos succès sont les vôtres.

Et comme c'est vous qui menez votre barque, c'est aussi vous qui fixez vos objectifs de chiffre d'affaires. Certes, il ne suffit pas de vouloir gagner des millions d'euros pour que cela arrive en un claquement de doigt. Mais ce qui est sûr, c'est que vos revenus sont directement liés aux efforts investis.

the ups and downs of running a startup
+ Vous choisissez vos collaborateurs

Nous avons tous un jour dû supporter un collègue avec qui le courant ne passait pas. Telles sont les affres du quotidien des salariés.

L'avantage d'être son propre boss, c'est que l’on peut choisir ses collaborateurs. Vous pourrez vous entourer d’individus qui partagent votre vision, vous aideront à atteindre vos objectifs et seront là dans les bons comme dans les mauvais moments.

+ Vous pouvez travailler depuis chez vous

Vous êtes entrepreneur. Vous avez donc la possibilité de travailler à la maison.

Avec un simple logiciel de visioconférence, vous pouvez gérer vos opérations et organiser des face-à-face virtuels avec votre équipe. Quant aux outils d'e-commerce, ils vous permettent de créer une boutique en ligne qui vous libère des contraintes des points de vente traditionnels.

+ Vous avez l'opportunité de faire la différence

Quand on travaille pour un employeur, on a souvent du mal à voir le résultat de son dur labeur. On a même parfois l'impression de ne faire qu'exécuter des ordres qui viennent d'en-haut et n'aboutissent à rien de bien concret.

Quand vous êtes aux manettes, c'est vous qui choisissez vos produits et services en fonction de la différence que vous voulez faire sur le monde qui vous entoure. Quelle est votre mission ? Quelle vision voulez-vous défendre ? C’est vous qui décidez.

+ Vous pouvez revendre votre entreprise et vous mettre à l'abri pour la vie

Si vous parvenez à déjouer tous les obstacles de l'entreprenariat et à rejoindre la cour des grands, vous n'aurez sûrement aucun mal à trouver un acquéreur qui vous rachètera à prix fort. Autrement dit, il y a de fortes chances pour que vous n'ayez plus jamais à travailler de votre vie.

Mais si la retraite n'est pas encore pour vous, vous aurez le capital, l'expérience et le vécu nécessaires pour entamer un nouveau chapitre dans votre vie d'entrepreneur.

the ups and downs of running a startup

Les désavantages

« Si l'entreprenariat était facile, tout le monde serait entrepreneur ». Cet aphorisme bien connu souligne une réalité indéniable : gérer une entreprise n'est pas de tout repos !

Peu nombreuses sont les entreprises qui se développent toutes seules. Pour voir votre projet grandir, il vous faudra travailler dur, gérer les imprévus, résister face aux concurrents et survivre aux baisses de chiffre d'affaires.

Connaître les désavantages de l'entreprenariat, c'est déjà s'y préparer. Tour d'horizon des inconvénients, difficultés et écueils...

– Vous subissez directement votre baptême du feu face à vos concurrents

Quant on est salarié, la concurrence est souvent une sorte de concept abstrait aux contours assez flous.

La plupart du temps, vous n'êtes qu'un pion de l'échiquier : vous faites votre job mais vous n'en voyez pas le résultat sur la compétitivité de votre entreprise. Parfois, la concurrence n'est même perçue que comme une sorte d'empêcheur de tourner en rond.

Mais quand on se retrouve aux commandes d'une entreprise, on se heurte vite aux réalités d'un marché âprement disputé. Vous avez une idée géniale pour un nouveau produit ? Dommage, quelqu'un y a déjà pensé. Vous aimeriez vous installer dans un nouveau local ? Bonne chance pour déloger le commerce du quartier déjà bien enraciné !

Si compétition est mère d'innovation pour les entreprises, elle peut aussi être source d'angoisse et d'incertitude.

– Vous devez avoir la peau dure

Il y a plus de vingt ans, Bill Gates écrivait dans Le travail à la vitesse de la pensée :

« Dans une entreprise prospère, les mauvaises nouvelles vont bon train. Un bon manager, c'est quelqu'un qui sait affronter ces aléas au lieu de chercher à les ignorer ».

Dans le monde de l'entreprenariat, il est absolument essentiel de connaître les problèmes pour mieux les écarter. Et en tant que dirigeant, c'est à vous de monter au créneau.

C'est-à-dire mettre de côté ce que vous étiez en train de faire, changer vos plans et endosser le bleu de chauffe. S'il y a eu un problème dans la chaîne logistique ou si votre transporteur rencontre des difficultés, ce sera à vous de le contacter, voire même de vous rendre sur les lieux pour trouver une solution.

Il ne suffit pas d'être armé de bonne volonté. Vous devrez être à l'affut pour guetter la moindre anomalie et tuer le problème dans l'œuf avant qu'il n'affecte durablement votre chiffre d'affaires.

Les difficultés d'un entrepreneur
– Vous devez convaincre des investisseurs

À moins que vous ne disposiez de votre propre capital de départ, vous devrez prendre votre bâton de pèlerin pour aller décrocher des financements. Il vous faudra peut-être souscrire un prêt, faire une demande d'aide publique, trouver un business angel, voire même cumuler un autre emploi.

À terme, votre activité pourra vous rapporter gros. Mais en attendant, il faudra vous montrer patient avant que vos comptes ne passent dans le vert. Dans le cas d'une start-up, cela peut prendre des années. Cela dit, on n'attend pas d'une jeune pousse qu'elle génère immédiatement du profit. Ce que l'on veut d'abord, c'est qu'elle montre du potentiel, beaucoup de potentiel.

– Vous devez multiplier les casquettes

Quand on crée sa propre structure, la polyvalence est certainement une qualité indispensable. Commercial, prospecteur, expert-comptable, responsable des opérations, gestionnaire de compte... il vous faudra endosser tour à tour ces différents rôles si vous voulez afficher une croissance positive dès le début.

Cela veut aussi dire que vous devrez parfois travailler plus que lorsque vous étiez salarié, du moins jusqu'à ce que votre entreprise se développe et que vous puissiez embaucher des collaborateurs.

– Vous êtes plus exposé aux risques

Avoir sa propre boîte, c'est être responsable de ses succès comme de ses échecs.

Un jour, vous pourrez être celui ou celle qui a réussi à quadrupler son chiffre d'affaires et ouvrir cinq nouvelles adresses en deux ans. Le lendemain, vous pourrez vous retrouver au bord de la faillite, à deux doigts de jeter l'éponge.

Quand on est salarié, il suffit généralement de faire le job pour passer entre les gouttes. Être entrepreneur, c'est évoluer sans filet de sécurité, avec toutes les  difficultés financières que cela peut entraîner si vous faites des choix qui n'aboutissent pas.

Voilà pourquoi il est impératif de mettre en place une stratégie de gestion du risque adaptée, ce quelle que soit la hauteur de vos ambitions. Enfin, évitez de prendre des décisions sur un coup de dé car vous pourriez tout perdre en un instant.

Bien peser le pour et le contre, c'est déjà faire la moitié du chemin

Theodore Roosevelt disait : « Rien ne vaut la peine d'avoir ou de vivre s'il n'est pas l'aboutissement d'efforts, de douleur et de difficultés ».

L'entreprenariat n'est pas chose facile, mais le jeu en vaut la chandelle. Une fois les obstacles franchis et les risques écartés, la récompense qui vous attend est infiniment plus gratifiante que tout ce que vous pourrez vivre en tant que salarié(e).

Chez Spoka, nous vous aidons à rendre votre parcours un peu plus facile en vous offrant les outils indispensables à une meilleure communication et une meilleure organisation.