Voici le morceau que j'ai écouté en écrivant cet article ! Vous pouvez le retrouver également dans cette playlist. 🎧

Vous êtes-vous déjà interrogé sur l'efficacité des salariés au bureau par rapport aux télétravailleurs et aux équipes virtuelles ? Si oui, Google vous livre des éléments de réponse. Pendant deux ans, la firme de Mountain View a étudié les avantages, les inconvénients et les bonnes pratiques du travail à distance. Ses conclusions sont à lire dans un rapport d'enquête intitulé Working Together When We’re Not Together.

Pour mener son enquête, Google a interrogé 5 000 de ses quelque 100 000 salariés dans 50 pays. Nous vous invitons ici à découvrir ses conclusions, ses recommandations et la réponse à la question que tout le monde se pose : le travail à distance impacte-t-il réellement la performance ?

Performances et équipes virtuelles : que disent les données ?

Le positif

L'étude de Google révèle que les équipes distribuées sont tout aussi efficaces que celles rattachées au même bureau. En d'autres termes, aucune baisse de performance n'a été observée chez les salariés répartis à travers la planète, que ce soit en télétravail, dans différents bureaux ou sur différents fuseaux horaires. Avec la mondialisation de leurs effectifs, de plus en plus d'entreprises font passer la performance avant la présence au bureau. Pour les employeurs qui hésiteraient encore, cette constatation devrait faire pencher la balance : si Google parvient à maintenir ses performances avec des équipes décentralisées, pourquoi pas vous ?

Le négatif

L'un des grands défis des équipes internationales est d'établir une vraie connexion, tant d'un point de vue humain que logistique. Les discussions spontanées à la machine à café se font beaucoup moins naturellement dans le monde virtuel. De même, la coordination des plannings et des différents fuseaux horaires demande des efforts et aussi quelques compromis. Ainsi, une réunion à 9h00 à San Francisco aura lieu à minuit à Singapour.

Une chose est claire : pour donner un visage plus humain à leur expérience virtuelle, beaucoup d'équipes choisissent de communiquer par visioconférence.

Le doublement positif

Dans son étude, Google a mesuré non seulement les performances mais aussi le bien-être de ses salariés. L'objectif ? Établir une comparaison entre Googlers au bureau et Googlers en équipes virtuelles. Le rapport conclut que « de manière générale, les niveaux de bien-être sont uniformes. » Certes, les salariés en télétravail peuvent avoir l'impression de travailler plus du fait de l'imbrication entre vie privée et vie professionnelle. Toutefois, l'étude révèle qu'au bureau comme en télétravail, tous les salariés privilégient leur bien-être et parviennent à trouver un bon équilibre entre travail et temps libre.

“Quelles sont les performances des équipes en télétravail par rapport à leurs homologues en bureau ? #Google nous livre ses conclusions au terme de 2 ans d'enquête.”

Équipes virtuelles : les bonnes pratiques

En marge de son rapport d'enquête, Google a également publié un guide de bonnes pratiques pour les équipes virtuelles. Salariés, managers, dirigeants... chacun pourra s'inspirer des conseils suivants :

Établissez des exigences

Établissez des directives pour la communication de vos équipes. L'e-mail est loin d'être le seul canal : à vous de choisir celui qui vous convient le mieux. Programmez des appels hebdomadaires et préférez la vidéo à l'audio seule. Les réunions vidéo sont plus efficaces, à condition de respecter quelques règles :

  • Assurez-vous d'être bien visible à l'écran
  • Établissez un contact oculaire, répondez verbalement et exprimez clairement vos réactions
  • Accordez-y toute votre attention : fermez les applications susceptibles de vous distraire et désactivez les notifications sur votre smartphone.
Google report
Créez une machine à café virtuelle

Avec la distance, chacun doit y mettre du sien pour apprendre à se connaître. Essayez d'entretenir un dialogue informel, par exemple en commençant vos réunions du lundi par un « qu'est-ce que vous avez fait ce week-end ? » Vous pouvez même créer un groupe de chat « machine à café virtuelle » où les collègues peuvent échanger sur des sujets extraprofessionnels. Intégrez ces nouvelles pratiques à votre culture d'entreprise. En tant que manager, c'est à vous de montrer l'exemple en donnant le ton de la conversation.

Soyez prévenant

Si les membres de votre équipe sont répartis aux quatre coins du globe, il peut être difficile de trouver un créneau horaire qui convienne à tous. Au lieu de fixer arbitrairement l'heure d'une réunion, prenez en compte la situation géographique et les préférences de chacun. Google propose d'ailleurs une bonne idée : « Pour les réunions récurrentes, essayez d'établir une rotation de manière à ce qu'elles soient tour à tour sur les réseaux horaires de chacun. »

Organisez des rencontres en personne

Il est souvent difficile de rassembler tous les membres d'une équipe distribuée dans un même endroit. C'est pourtant ce qu'il est conseillé de faire le plus souvent possible. Il est donc important d'y consacrer un budget et de fixer des règles pour les voyages professionnels.

Vous aussi, vous pouvez bâtir une équipe virtuelle performante

L'enquête de Google prouve s'il en est que les entreprises n'ont rien à craindre du travail à distance.  Lorsqu'elles sont bien encadrées, les équipes virtuelles sont tout aussi performantes que leurs homologues en bureau. La gestion d'une équipe virtuelle demande certes quelques efforts, mais les résultats sont là en termes de flexibilité et d'accès à un vivier mondial de talents.